une découverte gastronomique

Dans la cuisine traditionnelle de la Corée, il existe une large variété de préparations. Si elle réputée pour les sushis ou les riz cantonnais, les plats typiques ne manquent pas dans le pays. Elle reste tout de même un des grands consommateurs de pâtes dans le monde. Très méticuleux sur leur santé, les Coréens mangent très équilibré. Les repas sont riches en qualité et en valeur nutritive. Entre les produits végétaux et animaux, la tendance en consommation se penche plus vers les premiers.

Quelques plats phares de la Corée

Le kimchi est un emblème de la gastronomie coréenne. Réputé pour ses vertus anti cancérigènes et réducteur de cholestérol, il accompagne tous les plats. Le mélange de choux fermenté et mariné avec du piment et des épices lui donne son goût particulier. Le bibimbap est préparé avec du riz, de la viande et des légumes, relevés avec plusieurs aromates et servis avec un œuf au plat. Les amateurs de fruits de mer trouveront leur bonheur en essayant l’haemul-pajeon. Crêpe garnie de crustacés, de coquilles et de ciboules, les morceaux sont trempés dans une sauce avant d’être consommés. Le dakgangjeong est un poulet pané roulé dans une sauce aigre-douce après avoir été frit. Mais le riz a aussi son lot de surprise avec le japgokbap. Il se démarque par sa couleur et surtout pour sa valeur nutritive, ce riz est un aliment complet.

Des préparations à base de viande

Un voyage en Corée est parfait pour profiter d’un bon barbecue, une spécialité renommée du pays. Dans les restaurants, le grill est placé au centre de la table pour y disposer la viande et les légumes. Le bulgogi, par exemple, est une grillade de viande zébu marinée, découpée en fins morceaux. Ils sont servis avec des feuilles de salade. Le soe Galbijim est un mélange de plate-côte de bœuf, de champignons et de légumes. Le tout est cuit jusqu’à ce que la chair devienne très tendre. Plusieurs condiments y sont rajoutés pour relever la saveur. Le porc est aussi très présent dans la cuisine coréenne, il est surtout prisé par les étudiants. La consommation de guégogi, quant à elle, a été héritée de leurs ancêtres. Certains établissements servent toujours de la viande de chien, spécifiquement à Séoul. Cette chair coûteuse a le mérite d’être nutritive et goûteuse.

Une nourriture saine et nutritive

La cuisine coréenne est très tempérée et contribue à une bonne santé. Elle aide à la prévention de nombreuses maladies dues à une mauvaise alimentation comme l’hypertension ou l’obésité. Outre la composition des plats, la cuisson y joue également un rôle important. Blanchis, bouillis ou grillés, ces divers processus réduisent la perte des apports nutritionnels et éliminent l’excès de graisse d’un aliment. En règle générale, un repas coréen mélange les produits végétaux et animaux afin d’entretenir cette mode de consommation équilibrée.