vente villa a marrakech

Selon les statistiques, on se rend compte que la population marocaine n’est pas très reconnue pour les dépenses en matière d’entretien de la maison. L’enquête qui donne ces résultats a été faite par le ministère de l’habitat et portait sur le logement. Quand on analyse les travaux que les ménages entreprennent et leurs points de dépense sur deux ans, on constate que les types de travaux et les budgets sont limités. Sur les deux ans d’observation, seulement 18% des personnes interrogées ont fait des travaux d’entretien dans leur domicile. Si on se fie aux résultats, les particuliers rénovent surtout les sols et les murs, ils sont 87% des répondants à avoir admis le faire. Ces travaux peuvent être faits avec l’aide de l’agence immobilière Mauresque Immobilier à Marrakech ou dans les autres villes du royaume. S’agissant de l’aménagement d’intérieur, cela concerne 73% des foyers interrogés et 26% des foyers font des travaux pour revoir les installations de plomberie et des sanitaires.

En nous focalisant sur les budgets engagés pour les différents types de travaux, nous constatons que le coût moyen des différents travaux effectués se chiffre à environ 9 044 dirhams sur l’étendue du territoire. Les agences immobilières à Marrakech et sur l’ensemble du territoire disposent des contacts des fournisseurs pour faciliter le déroulement des travaux. Ces montants évoluent rapidement selon les régions, on peut facilement passer du simple au double, voire même le triple. Pendant que dans les zones de Doukkala-Abda on est à 5 376 dirhams, à Taza- al Hoceima-Taounate on est à 15 062 dirhams.

On retrouve aussi des écarts dépendamment des différents types de logements dont il est question. En définitive, et selon les résultats de l’étude sur la période de deux ans, nous pouvons affirmer que l’ampleur des travaux que les particuliers entreprennent pour leur logement est assez faible, des informations qui peuvent être vérifiées auprès d’une agence immobilière à Marrakech. Les responsables de l’enquête l’expliquent par le fait que le parc national des logements au Maroc est assez jeune, la plupart des logements ont été construits après 1982. Les charges liées au syndicat par contre sont évaluées à 116 dirhams par mois. Les ménages ne dépensent pas beaucoup quand cela concerne l’entretien courant de leur logement. Ces charges s’évaluent à environ 91 dirhams par mois et par habitant à l’échelle nationale. Ce constat est le même pour tous les types de logements, car les budgets sont pratiquement identiques que ce soit une maison marocaine, une maison moderne ou un appartement. Les dépenses mensuelles en en eau et en électricité par logement s’évaluent entre 155 et 210 dirhams par mois.